« La semaine de 4 heures », mon premier pas vers l’entreprenariat intelligent

Share on LinkedInTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on RedditShare on Google+

Il y a quelques mois, j’ai voulu prendre un peu de recule sur ma carrière et la tournure qu’elle avait pris ces deux dernières années et pourquoi je n’avais pas eu le résultat attendu lorsque j’avais créé ma boite de développement informatique en 2011.

Mon entreprise… la petite histoire…

J’ai eu l’opportunité en 2011 de créer mon entreprise et même si je considérais que c’était trop top à cause de mon manque d’expérience et mon manque de maturité sur la vision d’une entreprise je me suis lancée, ne pouvant résister à l’expérience que cela promettait.

J’ai donc choisi mes status, déposé mon dossier au tribunal de commerce et roule ma poule ! Je décroche mon premier client dans le mois et je me lance dans la réalisation de son projet. Parfait !

J’enchaine des projets à un rythme assez régulier, en général d’une valeur de 1500€ à 3000€. OK, mais les périodes où je travaille pas pour un client… J’ai donc l’idée de créer un socle pour les projets de type similaire afin de gagner du temps et donc de l’argent sur les développements. Sur les temps « morts » je m’acharne donc à créer une base sur laquelle je développerais le spécifique et du coup je pourrais améliorer ma qualité de finition sans risquer de dépasser le temps facturé et sans avoir besoin non plus de prévoir plus de temps. Super, mon plan est nickel, les clients seraient plus contents sans débourser un sous en plus 😉

Le problème, c’est qu’au bout d’une année comme ça, je me suis rendue compte que je ne faisais pas un travail qui me fait vibrer. J’en arrive à la conclusion que je fais plus qu’en étant salarié mais sans que mon quotidien ne soit très palpitant 🙁 Et oui, c’était pas l’idée que j’avais d’un chef d’entreprise, je n’étais qu’un salarié avec plus de responsabilités et de casquettes et surtout, plus de stress…

En conclusion de tout cela j’ai donc décidé, voulant aussi acheter une maison, de redevenir salarié.

Apprendre de mes erreurs et trouver les concepts qui m’attirent dans l’entreprenariat

Créer sa première entreprise n’est pas facile, simplement parce qu’on a tendance a trop écouter les avis des gens autour de nous, qui n’ont eux même jamais créé d’entreprise la plus part du temps, et du coup on est persuadé de s’attaquer à un géant.

En réalité créer une entreprise est très simple et peu coûteux (selon les status), ça peut être fait très rapidement pour moins de 100€ incluant une protection des biens personnels. Ça c’est pour le coté juridique.

Note: je conseille de choisir un status qui empêchera de saisir vos biens personnels en cas de faillite, par exemple une EIRL si vous bossez seul ou EURL si vous êtes plusieurs.

La « vraie difficulté » lors de la création d’entreprise, c’est que bien souvent (j’ai moi-même fait l’erreur et d’autres amis aussi) de mal définir notre projet. Effectivement, il faut avoir l’idée la plus précise possible de ce que l’on souhaite faire. L’extrême à cela est que l’on cherche à avoir l’idée trop géniale du siècle, du coup on est jamais vraiment près à vouloir être perfectionniste !

Beaucoup de gens créent leur entreprise afin d’y travailler, ils se créent un emploi en réalité (ce typiquement le cas que j’ai vécu). Du coup, au lieu de travailler SUR leur entreprise (la développer etc…) ils se retrouvent à travailler DANS leur entreprise et ça fait toute la différence ! Ça a été la plus grosse erreur que j’ai faite héhé !!

J’ai eu une chouette rencontre au boulot il y a un peu plus d’un an alors que j’étais prestataire qui m’a parlé d’un certain Timothy Ferriss et quelques uns de ses concepts sur l’entreprise… Je commande le livre intitulé « La semaine de 4 heures » (voir le lien en bas de l’article) afin de pouvoir enrichir nos discussions et partager nos points de vue.

Dans son livre Tim Ferriss nous expose plusieurs principes qui ont définitivement changé ma vision de l’entreprenariat, parmi lesquels:

  1. Le revenu relatif est plus important que le revenu absolu qui est directement lié à ce que l’on fait, quand, où et avec qui on le fait. Il nous explique alors que si l’on gagne 80 000€ par an mais en faisant 80 heures par semaines on sera moins « riche » que quelqu’un qui travaille 20 heures par semaine pour un salaire annuel de 40 000€. Tout simplement parce que le revenu relatif du premier sera de 21€ de l’heure contre 42€ de l’heure pour le deuxième qui en plus aura beaucoup plus de temps pour profiter de la vie.
  2. La loi de Pareto ou 20/80 qui nous expose le fait que dans quasi tous les cas de figure on peut vérifier qu’un minimum de causes engendre un maximum d’effets. Par exemple, que 20% des pays du monde se partage 80% des richesses. Ce qui nous amène à nous poser la question de ce qui cause 80% de nos problèmes et 80% de notre bonheur !
  3. La loi de Parkinson qui explique qu’une tâche prendra toujours le temps qui est alloué à cette tâche pour être réalisé et comment optimiser ça.
  4. La diète d’information afin de ne pas perdre de temps avec ce qui n’est pas dans notre sphère d’actions directes. On y apprendra à sélectionner l’information.
  5. Faire disparaitre les interruptions afin d’avoir des temps de travail extrêmement productifs.
  6. Éliminer, automatiser ce qui peut l’être et déléguer pour gagner de l’argent de la manière la plus automatique possible, il y aborde le dropshipping, comment avoir un cashflow positif et autres…
  7. L’importance des tests, le leanstartup et divers outils y sont présentés afin de limiter les risques liés à la création de produit.
  8. S’échapper du bureau et comment négocier un télétravail
  9. Comment prendre des « mini-retraites » !

Et d’autres concepts qui nous aident à avoir une vision plus complète de l’entreprise…

Ce livre m’a donc amené a réfléchir sur ma façon de concevoir mon entreprise et même si créer son entreprise réclame plus de 4 heures par semaine, je pense qu’il est possible de créer un business qui nous réclamera moins de 20 heures par semaine.

Je vous donne le lien affilié car c’est vraiment un livre que je recommande si vous avez le projet de créer votre boite, à coté de votre travail salarié par exemple, ou encore de se lancer à 100% dans l’aventure ce livre ne suffira pas mais constitue une excellente base.

Share on LinkedInTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on RedditShare on Google+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *