Comment rester motivé sur son projet pour aller jusqu’au bout ?

Share on LinkedInTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on RedditShare on Google+

La situation classique…

Ce que j’ai vécu sur plusieurs projets de création de service en ligne dont j’avais eu l’idée, n’est pas un cas isolé. Je suis sûr que vous aussi avez déjà eu « LA SUPER IDÉE » qu’il faut développer et mettre en place parce que « LES GENS VONT ADORER » ! Et on se lance, ultra motivé avec le sentiment qu’on sera instoppable !

Plan d’attaque, mise au claire de l’idée, réflexion sur les débouchés possibles, roadmap etc… et on commence la mise en place. On développe, encore et encore, ça avance bien et on se sens sur la bonne voie…

Mais voilà que quelques mois plus tard… il ne reste pourtant qu’une poignée d’ajustements et mettre en ligne mais on semble s’être essoufflé… on procrastine et ça n’avance plus…

Comment y remédier ? Quelques solutions…

1 – Choisir un projet en rapport avec une de nos passion, à moins que le but soit de lancer un projet et le revendre dès qu’il décolle, on aura des difficultés à rester motivé 20 ans sur un sujet qui ne nous intéresse pas.

2 – En parler autour de nous, de cette façon on lâchera moins facilement car on est tous pareil, on ne veut pas passer pour un nul ! Le top est de se créer une sorte de compétition amicale, si vous trouvez un ami qui a un projet similaire et ainsi se challenger et suivre l’avancement de chacun 🙂 Si vous ne trouvez personne pour vous challenger, trouver une application de gamification de tâche peut être une alternative !

3 – Arrêter de se mentir quand on procrastine… Et oui, on le fait tous, on se trouve de nombreuses choses à faire pour inconsciemment s’occuper plutôt que de travailler à notre projet comme prévu. Je pense que ce point là est ma plus grosse difficulté pour mener à bien mes projets. Il faut donc découper en objectifs atteignables rapidement les tâches de notre projet pour être sur une dynamique de petits succès chaque jour ou chaque semaine.

4 – Se lever tôt. En créant une habitude de travailler sur son projet tous les matins par exemple, (ça peut être le soir si vous préférez mais il y aura plus de risques que ce moment soit annulé), on sera assuré d’avoir avancé vers son objectif avant 9h ! Une astuce pour se lever tôt : n’essayez pas de vous levez 2h plus tôt d’un coup, faites le par tranche de 15 à 30 minutes et laisser le temps au corps de s’habituer à cette nouvelle heure !

se dépacer illustration

De manière générale, et afin de ne pas se mentir, il faudra chiffrer en temps les efforts que l’accomplissement de ce projet. Pour cela, on va faire un chiffrage réaliste et le multiplier par 2 afin de coller avec la réalité. Au bout d’un moment, passé l’attrait de la nouveauté, la motivation pure et dure ne suffira plus et la discipline devra prendra le relais. Le projet est découpé en tâche mensuelle puis en tâche hebdomadaire afin d’avoir toujours une bonne vision pour ne pas se décourager. En chiffrant et en découpant, on va pouvoir observer nos progrets même quand ça sera la traversée du désert, qu’on imaginera laisser tomber etc…

En créant de bonnes habitudes de travail pour notre projet, on se donne le maximum de chance de le mener à bien et de garder la motivation grâce à une sorte de cercle vertueux alimenté par les petits succès d’avancement qu’on se sera fixé et qu’on aura réalisé. Garder une trace visible de nos progrets vers notre but aide à garder la motivation dans le temps et rester positif 🙂

 

 

 

Share on LinkedInTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on RedditShare on Google+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *